Rechercher
  • Admin

Location meublée non professionnelle (LMNP) – Puis-je le gérer à moindre coût ?

Vous avez un bien immobilier loué meublé cependant le statut LMNP est un vrai casse-tête.

Seuil de recette à ne pas dépasser, choix du régime fiscal (micro ou réel simplifié), les réseaux sociaux pullulent d’informations ou il n’est pas toujours évident de s’y retrouver.

Nous sommes amenés par simplicité à choisir le régime d’imposition micro en se disant :

«Super, il y a juste à reporter le total de ces recettes sur sa déclaration d’impôt sur le revenu»


Cependant, la simplicité peut avoir un coût, en choisissant le régime micro, vous bénéficierez d’un abattement de vos revenus au titre de votre location meublée de 50%.

Cela signifie donc que pour 10 000 € de loyers encaissés, vous paierez des impôts sur la base imposable de 5 000 €.

Cette base sera soumise aux barèmes progressifs de l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux de 17.2%.


Concrètement :

Pour 10 000 € annuel de loyers perçus pour un foyer fiscal dont le taux d’imposition est de 11%

Vous allez payer (5 000 x 11%+17.2%) = 1 410 € d’impôt


Même calcul pour un foyer fiscal dont le taux d’imposition de l’impôt sur le revenu est de 30%, celui-ci représente une proportion réaliste de la classe moyenne ayant fait l’effort d’investir dans l’immobilier.

A ce niveau d’imposition pour les même 10 000 € de loyers perçus, vous allez payer (5 000 x 30%+17.2%) = 2 360 € d’impôt.


Alors dois-je passer au régime « réel-simplifié » afin de pouvoir amortir mon bien immobilier, déduire mes frais réels liés à mes recettes immobilières (Intérêt des emprunts, taxe foncière, assurances, frais et charge de copropriété, etc…) et donc pouvoir gommer tout ou partie de mon impôt ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’avec ce régime, vous allez devoir produire une comptabilité, cela va donc vous obliger à demander le service d’un expert-comptable afin de vous aider dans vos obligations fiscales.

Cela aura donc encore un coût supplémentaire sur votre budget.


La stratégie à adopter est donc de bien identifier vos besoins, choisissez le bon régime à l’aide du simulateur que nous mettons à votre disposition

https://www.socagest-fr.com/outils-gestion-administrative


Si le régime réel-simplifié ressort comme étant celui à adopter, la formation peut être une solution pour vous aider à gérer cette partie fiscalité.

Vous pourrez non seulement faire prendre en charge celle-ci par votre CPF, mais également par la suite comprendre et gérer votre choix de régime en connaissance de cause.

25 vues0 commentaire